Les deux loups, une histoire amérindienne

Le 30/08/2017 • 0 commentaire(s)

Il commença, « C’est un combat terrible qui se produit entre deux loups. L’un est mauvais, il n’est que colère, envie, tristesse, regret, avidité, arrogance, auto apitoiement, culpabilité, ressentiment, sentiment d’infériorité, il est aussi mensonges, faux orgueil, sentiment de supériorité et ego. » Alors que l’autre loup, dit-il « est bon, il n’est que joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, il est aussi bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi. »



Votre façon de vivre le monde, se trouve dans l’intimité de votre propre esprit.


Vous détenez le pouvoir suprême dans votre propre royaume intérieur, donc prêtez une attention particulière au genre de pensées que vous avez, car vous créez pour vous-même.


Dans chaque chose, nous posons une intention. De cette intention, découle des pensées, des mots et des actes.


Nos pensées peuvent être notre pire ennemi, si nous les laissons sans contrôle.


La création d’une plus grande tranquillité et d’une plus grande confiance dépend de votre capacité à gérer vos pensées, donc a opter pour une intention claire.


L'intention ici est de choisir quel loup nous voulons voir grandir en nous.




L’histoire des deux loups


Cette légende amérindienne a résisté à l’épreuve du temps, et pour cause.


Célébrée pour sa simplicité et le fait qu’elle soit largement applicable, l’histoire des deux loups résonne avec tous ceux qui la lisent.


Notre dualité est mise en lumière ici.

  






Cette histoire nous enseigne essentiellement que la pensée négative est quelque chose de tout à fait normal. Une partie sombre est en nous comme une partie lumineuse.



Cependant, nous ne devrions jamais sous-estimer, à quel point il peut être dangereux, de favoriser un dialogue intérieur négatif.



Au-delà de la pensée, l'intention prédomine tout.




La légende :

Un vieux chef Indien Cherokee utilisa une fable avec deux loups pour enseigner la vie à son petit-fils.


Il commença, « C’est un combat terrible qui se produit entre deux loups.


L’un est mauvais, il n’est que colère, envie, tristesse, regret, avidité, arrogance, auto apitoiement, culpabilité, ressentiment, sentiment d’infériorité, il est aussi mensonges, faux orgueil, sentiment de supériorité et ego. »


Alors que l’autre loup, dit-il «  est bon, il n’est que joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, il est aussi bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi. »


Selon le chef Indien, cette bataille intérieure est vécue par chacun d’entre nous sur cette terre,

« Ce combat terrible se passe aussi en toi, et à l’intérieur de chacun. »


Le petit-fils demanda :


« Grand-père, lequel des deux loups va gagner? »



Le vieux Cherokee sourit et répondit simplement:


« Celui que tu nourris».






Qui souhaitez vous nourrir ?


Quelle est votre intention ?



Ce qu’il y a dans votre conscience est déterminant ; on récolte ce que l’on sème.


L'intention posée, il faut cultiver un bel environnement intérieur, vous devez devenir le gardien de votre esprit.

Sachant que  vos parties sombres peuvent nourrir le bon loup et vos parties lumineuses, le mauvais. Focalisez sur votre intention et surveillez vos pensées.


Modifier vos habitudes mentales et votre dialogue intérieur n’est pas une tâche facile.

En fait, sans une réflexion consciente et constante, sur votre une intention, vous pourrez créer inconsciemment un processus de pensées malsaines.

Vigilance dans un premier temps ensuite, cela deviendra naturel.

Le loup blanc devenant plus fort !!


Arrêtez ce cycle maintenant. Vous avez le pouvoir de changer la qualité de votre conscience.


Poser une intention claire quand au loup que vous souhaitez nourrir et appliquer vos pensées, actions et mots à celle-ci.


Avec cette intention posée, et le re câblage de votre dialogue intérieur :



Vous saurez ce que vous nourrissez en vous et surtout pour quel loup !


















Nathalie.D


Coach Formatrice


intuitive



Commenter

Soyez le premier à commenter cet article.